Espace tant


Un soleil noir

S'est levé

Sur nos corps

Assoupis

Ce matin

L'air de rien

Il a abîmé

Ton air serein

Assombri

Ma mine 

Enfantine 

Aujourd'hui

Nous étions des vieux

Crétins

Malades droits

Voisins

Des abrutis 

Qu'on a toujours honnis

En se quittant 

Un peu plus tard

J'ai vu dans nos yeux

Libérée d'un poids 

Que notre bancal exutoire

Touchait dorénavant 

À sa fin.





Commentaires