Arrivederci

C'est la faute de personne
Juste un choix
Le mien
Comme beaucoup 
J'ai tenté de voler 
Avec les oiseaux
Même si j'avais perdu mes ailes...

Pardon de prendre plus de place
Maintenant que je tiens dans une boîte
J'imagine tes pensées en bou(c)le
Avec des si...
Tu connais la chanson
Bâtir mes châteaux ibères
Paname en bouteille 
Et c(o)uver mes chimères 
Mais ça n'aurait rien changé

Comme inévitable
Les horloges savaient
Alors rien à empêcher
Retrouve nos moments doux
Et souris-nous encore
Promis l'amertume s'en ira 
Sur nos plages de cailloux
Avec le temps et le ressac
Moi j'ai l'éternité 
Pour enfin 
Vivre en paix.




Commentaires

  1. Bonsoir,



    Dans tous les cas la vie est une maladie constamment mortelle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... et qui s'attrape dès la naissance, comme dirait Frédéric Dard 😉

      Supprimer

Enregistrer un commentaire